Retour à la liste des articles de la rubrique CENTRE-VAL DE LOIRE

Publié le 29/03/2017

INFO CRE du 23 mars 2017 (Centre)

Déclarations

Lecture d’une déclaration intersyndicale sur le stress au travail, la dégradation des conditions de travail et la
politique de la sanction. (cf. en annexe)
Réponse de la directrice régionale : Le sujet est vaste et les questions nombreuses aussi il n’est pas possible d’y
répondre ce jour. La direction réagit à des situations anormales qui ont été tolérées par le passé mais qui ne le
sont plus aujourd’hui. 

Nous nous élevons violemment contre la non réaction de la directrice régionale. Notre DR est dans le déni. Pour autant, des collègues vont très mal et certains qui sont en arrêt maladie pour préserver leur santé, redoutent aujourd’hui de revenir au travail. C’est intolérable de voir des agents de l’AFPA en grande difficulté morale à cause de la perte de sens et de la désorganisation du travail.

La délégation FO donne lecture d’une déclaration complémentaire en faisant un focus sur la fonction de managers de formation. (cf. en annexe)

Réponse de la directrice régionale : Nous avons conscience de la charge d’activité actuelle des MF. Pour ce qui est de la partie gestion RH (recrutement) des CDD, si les managers de formation utilisent rationnellement
MAJISTER alors la procédure de recrutement des CDD est largement simplifiée. Mais certains MF continuent de procéder au recrutement de CDD par voix plus traditionnelle et là, ça pose un vrai problème en terme de charge d’activité.
En outre, nous devons considérer les procédures de commandes de formation où nous devons être hyper réactifs sur certains secteurs pour lesquels il est très compliqué de trouver des formateurs.
La directrice régionale prévient que nous avons actuellement des difficultés à gérer l’accroissement de production liée au plan 500 000 mais ce qui nous attend est bien pire, dans les mois à venir si la tendance ne s’inverse pas, nous allons devoir gérer la pénurie d’activité et l’impact moral que cela va avoir sur le personnel.

Cela fait 3 ans que les seules réponses de la directrice régionale aux difficultés sont :
  Vous devriez être contents demain çà va être pire, alors ne dites rien aujourd’hui…
  Le numérique aujourd’hui à l’AFPA c’est rien, demain le pire nous attend,
  Il y a trop d’activité ? Il faut supporter, demain çà va être pire quand il n’y aura plus assez d’activité,

Tout ce que la directrice régionale prévoit c’est le pire…
Mais puisqu’elle sait que çà va être pire pourquoi l’AFPA n’anticipe pas ?????
Pour conclure, nous estimons que les outils existent au travers des CHS-CT qui ne sont pas suffisamment associés, voir pas du tout, en prévision d’un surcroît d’activité annoncé ou dans un projet de réorganisation de l’activité. Nous suggérons à la direction de mobiliser davantage cette instance.
D’autre part, la commission régionale HS-CT peut être mobilisée sur demande des élus afin de travailler sur un sujet précis.
Décision : La commission régionale HS-CT va être réunie rapidement (maxi 1 mois).

Informations sur l’emploi
A fin février : 244.85 ETP CDI + 73.27 ETP CDD (= env 30 % de salariés précaires !!!)

Informations économiques
Les résultats de 2016 n’ont pas encore été validés.
Pour 2017, à fin février : Evolution 2016-2017 à janvier (national) : +42.60% en HTS et à février : +13.60% en
HTS. Au cumul national +27.10% pour la région +6.30%.

Budget 2017
Le budget national a été validé par le conseil d’administration mais il n’est pas encore décliné en région.
Concernant le COP (Contrat d’Objectif et de Performance) : il devrait être construit au niveau des régions puis l’agrégation des COP constituera le COP national.
La directrice générale demande la construction d’un plan stratégique régional.

Informations générales
Le Conseil Régional a accordé la subvention hébergement à hauteur de 1 308 000 €
Le conseil régional a demandé que nous puissions accueillir des stagiaires hors AFPA dans nos hébergements.
Moyennant quelques restrictions, des stagiaires d’autres organismes faisant partie du PRF, pourront être accueillis sous réserve de places disponibles (à suivre…).

Devenir du plan 500 000
Pas d’information stabilisée à ce jour. Pour ce qui est de la commande Pôle Emploi, nous avons des demandes complémentaires. Pour ce qui est de la région CVL, les arbitrages ne sont pas faits. La région solde pour le moment le plan 500 000 de 2016. Nous ne savons pas si nous aurons des commandes complémentaires d’ici le30 juin. Actuellement, nous avons des demandes mais sur des zones où nous ne sommes pas implantées => nous ne répondons pas favorablement.  

Evolution du marché entreprise
Au 20 mars 2017 nous avons une progression de 983 000 € par rapport à 2016.
Des actions dans le secteur de l’intérim, la société la Halle, la société SCOPELEC qui installe la fibre optique pour ORANGE, CACES 250 places etc…
Concernant la fibre optique, le plateau technique est à Veigné mais la DIFQ va nous livrer un modèle de plateau mobile pour la fibre optique. Nous pourrions imaginer avoir un ou deux plateaux mobiles pour la région CVL.

Réfugiés
Projet de signature d’une convention nationale pour le plan réfugiés. A la différence des migrants, les réfugiés ont vocation à s’installer sur le territoire et donc à se former en vue d’un métier. Les réfugiés bénéficieront d’un hébergement, d’un accompagnement mais aussi d’un parcours de formation – 34 places à Blois et 50 à Châteauroux -.

Œuvres sociales
Le site du nouveau prestataire May-Club sera accessible dans une semaine. Des informations seront communiquées par les correspondants des œuvres sociales.
 (A suivre…)

Nous souhaiterions que le personnel implanté en région mais relevant désormais de la DIFQ, mais aussi dans le futur, celui des filiales, puisse bénéficier des œuvres sociales régionales. Ce qui n’est pas possible actuellement, aussi nous demandons la possibilité d’une rétrocession du budget ASC de ces collègues par le CE DIFQ en région. Rappel de la règle actuelle : Le rattachement au comité d’entreprise et donc aux œuvres sociales est basé sur le rattachement administratif au 1er janvier. Conséquence : un salarié transféré au 1er janvier à la DIFQ ne peut plus bénéficier des œuvres sociales du CRE. Il pourrait en être de même pour les collègues prochainement transférés dans les 2 filiales !

Réponse de la direction :
L’AFPA encadre la compensation des temps de trajet.
De ce temps il faut décompter un temps forfaitaire correspondant au temps de trajet habituel pour aller de son domicile à son travail d’une demi-heure à l’aller et d’une demi-heure au retour.
Exemple :
Si le salarié fait 1h30 de trajet professionnel :
Il peut faire valoir ses droits à compensation à 30 minutes par jour.
S’il fait 1h30 aller et 1h30 retour :
Il peut faire valoir ses droits à compensation à 2 heures par jour.
Par contre si l’ensemble de ces compensations font que la durée du temps de travail dépasse les 42 heures, il existe une majoration de 25% pour toutes les heures dépassant ce seuil.
Rappel : le temps de déplacement des salariés représentants du personnel n’est pas soumis à cette règle de compensation. Le temps de déplacement de ces salariés de part la loi correspond à du temps de travail effectif.  

La délégation FO informe le DRH que le personnel n’est pas informé des règles et des modalités de demande de compensation du temps de déplacement. 

Le DRH AFPA CVL va diffuser une note d’information sur ce sujet.

FO vous communique en annexe le formulaire de demande de compensation du temps de déplacement. Vos représentants FO du personnel sont à votre disposition pour vous informer et pour la défense de vos droits, n’hésitez pas à les contacter.  

La réévaluation de la prime de caisse versée aux L.A. en fonction des espèces manipulées en 2016 sera effectuée à quelle date ? Réponse du DRH : Le chiffrage dépend de la plate-forme de Nantes mais à ce stade la personne en charge de cette opération sur la plate-forme de Nantes refuse de faire le calcul (incroyable !!!) 

Si le DRH ne peut se faire entendre, FO interviendra au niveau national afin de régler ce litige.  

Direction par intérim des centres de Olivet et Blois La priorité est donnée au poste de direction par intérim des centres. La DSP assure la fonction de directrice de centre par intérim. La DR recherche à mutualiser la communication avec une autre région, et la mission DSP est partagée par la DR et le DCFR. Déclaration à la CNIL des caméras extérieures de surveillance au centre d’Olivet. La directrice régionale découvre en CRE l’installation de ces caméras de surveillance installées en catimini il y a quelques jours !!!  

Nous rappelons que l’installation de caméra de surveillance dans des locaux qui accueillent du public doit faire l’objet d’une information préalable des représentants du personnel, qu’elles ne doivent pas être orientées en direction des postes de travail ou des locaux à usage privé et que le projet d’installation doit faire l’objet d’une déclaration à la CNIL (avant l’installation). Décidément, certains se croient tout permis !!!

Notre demande de rétrocession du budget ASC par les CE spécifiques va être relayée au niveau national.

Questions RH
Les salariés de la région sont-ils informés de leurs droits concernant le temps de déplacement professionnel – modalités de compensation ?

La directrice régionale va enquêter sur ce qui se passe sur son site, nous aurons des informations complémentaires le mois prochain.

SATEL : Quelle est l’organisation ? Est-elle mise en place en concertation avec les formateurs et les managers de formation ? Quelle est la stratégie de développement ? Qui la porte ? Quel est le seuil de rentabilité par formation proposée en termes de stagiaires minimaux, coût de la plateforme SATEL ?

SATEL est le nom de la plateforme de réservation pour les actions courtes réglementaires à destination des clients entreprises.

Le développement commercial est de la responsabilité du DER (directeur entreprise régional). Le CA réalisé est comptabilisé sur la ligne entreprise.

La gestion de la plateforme SATEL est nationale nous ne connaissons pas le coût. La programmation des offres est faite par année (du 1er juillet au 30 juin) et est révisable tous les six mois.

La programmation est de la responsabilité des directeurs de centres. La programmation est saisie par les managers de formation dans GESPLAN.

Le remplissage des actions est assuré par :

La plateforme SATEL
Le service commercial régional (actions de marketing direct et appui au remplissage)  

En cas d’insuffisance de participants l’action peut être annulée, dans ce cas nous proposons soit une autre date soit un autre centre au client.
Résultat 2016 :
288 réservations (SATEL : 110 + AFPA :178)
Dont :
Habilitations électriques : 150 - CACES : 49 - SAP : 29 - Fluides frigorigènes : 27 - Divers : 33 (sécurité alimentaire – éco construction – réseaux électriques – performance énergétique)
CA : 73 949 € soit 373,48 € / personne
L’objectif 2017 est de 400 personnes soit 150 K€
Suivi du dossier Châteauroux
Des discussions sont en cours avec La Halles et ADECCO pour des CACES. Le centre de Châteauroux accueillera des réfugiés (env 50). Il y a une réflexion sur la possibilité d’activation du dispositif DECLIC sur Châteauroux, nous sommes en attente des arbitrages nationaux.
La DG a commandé à la DIFQ la trame d’un dispositif national transport AFPA car ce qui arrive à Châteauroux arrive dans tous les centres AFPA Transport. Une offre nationale transport serait donc mobile et capable de répondre à des commandes sur l’ensemble du territoire. Nous devrions expérimenter ce dispositif d’ici la rentrée de septembre. La France serait coupée en 4 secteurs. A ce stade il n’est pas possible de donner plus amples informations sur ce sujet. A suivre…
L’AFPA a des échanges avec l’AFTRAL en vue d’un développement de l’activité en partenariat, mais rien de plus à ce jour.
Le président de région a sollicité le DC de Châteauroux pour des formations fibre optique. L’AFPA rappelle au président du CR que le plateau fibre optique est à Veigné.
Des discussions sont en cours sur le secteur aéronautique (ça recommence !!! Décidément c’est cyclique au
Conseil Régional CVL !!!) À voir...
 Quel est le bilan des investissements réalisés en 2016 par centre ?

PMI Chartres : hébergements & informatique (label infra) PMI Tours : informatique (label infra) PMI Olivet : fenêtres, chaufferie, informatique (label infra) Pas de production immobilisée en 2016 (les productions immobilisées correspondent à des investissements pour des travaux réalisés avec des moyens internes). Pas d’investissement prévu en 2017, les demandes se feront au cas par cas. 

Fermer cette fenêtre X

Adhérents

Afin de profiter de toutes les ressources du site, identifiez-vous