Retour à la liste des articles de la rubrique INFOS ITINéRANTS

Publié le 27/06/2016

CR DP ITINERANTS DU 21 JUIN 2016

Télécharger le document en suivant ce lien : FORCE OUVRIERE était représentée par Mickaël CORRIETTE et Frank LAMOULEN
.

Séance présidée par Laurent Cueille, directeur du dispositif itinérant.

LC : « un conseil d’orientation et d’administration a eu lieu ce matin, ayant comme objectif d’adapter l’AFPA. Il va être proposé la dissolution de l’association pour créer un EPIC avec 3 pôles : un pôle ingénierie, un pôle formation, un pôle commercial ».

La programmation sera présentée en CCE cet après midi avec les documents afférents au patrimoine et un organigramme. Une vidéo du président de l’AFPA sera en ligne pour préciser les enjeux. »

Le compte rendu Force Ouvrière du CCE est disponible sur le site de notre syndicat.

QUESTION N° 1

Où en est la mise en œuvre des objectifs de recrutement dans le dispositif itinérants ; est ce que l’objectif de 350 sera atteint d’ici la fin de l’année 2016 ?

LC : «  il reste 140 recrutements à réaliser et la huitième vague de recrutement génère désormais des candidatures à l’externe suite à des publications ciblées sur des sites payants. La direction du dispositif itinérants s’emploie à respecter l’objectif fixé, en tenant compte aussi des départs à la retraite. »

Force Ouvrière reste prudent quant à l’objectif affiché par la direction puisque le nombre de formateurs actuel a du mal à dépasser la barre des 200 du fait du déploiement poussif du plan de formation 500000 dans les régions, qui justifiait la création de ces postes.

QUESTION N° 2

Des formateurs se plaignent de missions de plus en plus longues.

L’objectif stratégique de la direction sur la croissance du dispositif itinérants n’est-il pas de faire plus de missions longues pour éloigner la sédentarisation ?

LC : « il y a ici ou là des formateurs qui officient sur des durées complètes de formation mais cela ne représente qu’une minorité de missions. »

Force Ouvrière est surpris que la direction minimise le phénomène des missions longues.

Dès lors que le plan 500000 atteindra sa vitesse de croisière, les formateurs itinérants seront sollicités en urgence sur l’intégralité d’une formation, par manque de formateurs sédentaires.

En effet, nous privons parfois les centres de formations de formateurs compétents et expérimentés en les recrutant au dispositif itinérants ; les centres AFPA privilégient alors le recrutement de formateurs CDD associés, au détriment de l’embauche de nouveaux formateurs CDI.

De ce fait, nous affirmons que les formateurs itinérants seront positionnés de plus en plus sur les formations longues dans les mois à venir
.

QUESTION N° 3

Des formateurs se plaignent sur les versements de l’état de frais de remboursements qui sont encore trop longs.

LC : « des dysfonctionnement subsistent toujours sur des erreurs d’affectation de compte bancaire entre salaires et frais de déplacement, mais les remboursements de ceux-ci se font dans des délais raisonnables. »

Force Ouvrière remarque que cette question est récurrente et empoisonne la vie des formateurs itinérants au quotidien.

Des formateurs ont demandé a juste raison des explications sur des erreurs de frais de déplacement concernant décembre 2015 et la réponse qui leur a été faite par la comptabilité est qu’il n’est pas nécessaire de vérifier car il s’agit plutôt de trop perçu !!

En évacuant toute vérification, la direction donne la sensation qu’elle se désengage en bottant en touche.

Force Ouvrière affirme que des erreurs peuvent se produire dans le traitement des frais de mission et recommande aux formateurs nouvellement arrivés de vérifier la justesse des remboursements
.

QUESTION N° 4

Combien de personnes passent le titre de formateur par le biais de la VAE pour l’année 2016 ?

LC : « 14 formateurs ont passé la VAE de formateur, soit actuellement 24% de formateurs certifiés au dispositif itinérants. »

QUESTION N° 5

Quand aura lieu le prochain droit d’expression ?

LC : « les prochaines réunions de droit d’expression auront lieu le 18 juillet à Lyon et le 29 août à Toulouse. »

Force Ouvrière rappelle que la demande de réunion de droit d’expression doit être formulée par au moins deux salariés, par mail auprès du directeur du dispositif.

QUESTION N° 6

Quels sont les conditions et les moyens pour que les formateurs aillent en études ?

LC : « 800 jours ont été consacrés aux études en 2003, et 2000 jours en 2015 puisque le dispositif itinérants s’est positionné fortement sur ce créneau en relation avec la DIIP. Les jours de mission sont proposés par la DIIP en fonction des compétences des formateurs et ne résultent pas d’un choix arbitraire (formateur expert ou conseil).

Les formateurs itinérants non retenus peuvent se rapprocher des managers de formation pour demander des explications complémentaires. »

QUESTION N°7

Qu’elle est la procédure pour changer d’ordinateur ?

LC : « si un ordinateur tombe en panne, il faut contacter Jacky Hauray, avec copie de la demande au manager de formation. Le changement d’ordinateur n’est pas d’actualité puisque le dispositif itinérants les attribue en priorité aux nouveaux embauchés.  »

QUESTION N° 8

Suite à la réunion de suivi des accords, quels sont les grands changements en vigueur ?

LC : «  la réunion s’est déroulée dans de bonnes conditions. Il en ressort notamment que les déplacements en train sur les longues distances seront privilégiés pour minimiser l’impact sur la santé et agir dans le cadre du développement durable. »

Force Ouvrière n’a pas la même vision des choses : la direction revient encore a la charge sur le choix du mode de transport.

L’accord et les textes applicables aux itinérants prévoient que le formateur est le seul à décider du moyen de transport, sauf perfectionnement ou études et doit donc informer de son choix avant l’établissement de son ordre de mission.

Cette disposition confère le droit à chaque formateur de disposer de sa liberté de mouvement durant la semaine pour vaquer à ses occupations et donc la possibilité d’utiliser sa voiture pour éviter un isolement inévitable au cours des missions.

Nous notons qu’aucun accident de trajet n’a été à déplorer en 2015, ce qui démontre s’il en était besoin, la sagesse et le sens des responsabilités dont font preuve les formateurs itinérants au cours de leurs déplacements.

Force Ouvrière informe les formateurs nouvellement embauchés qu’ils doivent prendre connaissance de ces accords.

Qu’ils n’hésitent pas à contacter Force Ouvrière en cas de pression sur le mode de transport, de la part de la hiérarchie.

Pour finir, nous notons que d’autres sujets ont été traités durant cette réunion, mais que rien de nouveau n’est apparu sur les revalorisations des primes ni sur l’amélioration des conditions de travail
.

Fin de la séance à 15h30.

Montreuil, le 21 juin 2016.


Fermer cette fenêtre X

Adhérents

Afin de profiter de toutes les ressources du site, identifiez-vous