Retour à la liste des articles de la rubrique INFOS ITINéRANTS

Publié le 20/07/2017

CR DP ITINERANTS DU 18 JUILLET 2017

COMPTE RENDU DE LA REUNION DES DELEGUES DU PERSONNEL DU DISPOSITIF ITINERANTS
18 JUILLET 2017

FORCE OUVRIERE  était représentée par Mickaël CORRIETTE et Frank LAMOULEN.

Séance présidée par Julie Champeaux, directrice du dispositif itinérants.

Déclaration des élus DP :

Le climat social se dégrade au sein du dispositif itinérants. Les formateurs sont soumis à des pressions constantes et inacceptables.
Est-ce la nouvelle politique RH du dispositif itinérants ou de la direction générale ?
De plus la remise en cause systématique de leurs compétences est source de RPS et les déstabilise dans leur métier.
Les formateurs itinérants sont injustement sanctionnés dans leurs missions.
Pourquoi la direction ne fait-elle plus confiance aux formateurs ?
Les élus DP vous alertent quant aux RPS et vous demandent un plus grand respect par rapport au personnel itinérant.
Les salariés du DI n’accepteront plus de subir des pressions de leur manager.
Un peu d’empathie et de reconnaissance professionnelle seraient souhaitables afin de rétablir la confiance.

QUESTION N° 1 

Combien de formateurs ont parcouru plus de 30 000km en 2016 ?

JC : « cinq formateurs ont parcouru plus de 30 000 km ; la moyenne pour l’année 2016 est de 19 000 km pour les formateurs. »

Force Ouvrière Force Ouvrière s’interroge sur cette information et constate une progression sensible des kilomètres  parcourus par les itinérants.

QUESTION N° 2

A quand le renouvellement des PC portables avec un système d’exploitation plus performant ? 

JC : « la situation actuelle ne permet pas de changer l’ensemble des PC. En règle générale, les mises à jours sont actualisées. Initialement les PC sont prévus pour une utilisation administrative et non pédagogique. »

Cette réponse confirme ce que Force Ouvrière a toujours dénoncé, à savoir le transfert des tâches administratives vers les formateurs, uniquement motivé par la réduction des emplois d'appui.
Quand la direction affirme que «  les PC sont prévus pour une utilisation administrative et non pédagogique », elle montre le peu d’intérêt qu'elle porte à la qualité de la formation, tout comme au service rendu aux stagiaires.
Ce qui est certain, c'est que la diminution des budgets alloués à la formation et aux équipements se traduit par  la dégradation des conditions de travail des formateurs.

QUESTION N° 3

Y a-t-il une assurance souscrite par l’AFPA pour les formateurs contre le vol ou la détérioration du véhicule ? 
Si oui que couvre-t-elle ?  

JC : «il n’y a pas d’assurance pour les véhicules des formateurs, c’est le droit commun qui s’applique. »  

Force Ouvrière demande le contenu des garanties des assurances qui s'appliquent depuis la création de l' EPIC et n'a toujours pas reçu de réponse claire.


QUESTION N° 4

Plusieurs formateurs ont acheté la vignette Crit ’Air en début d’année et ont fait leur demande de remboursement et n’ont pas de retour de la direction, sachant que la direction a donné son accord sur le dernier compte rendu DP du mois d’avril. 
Qu’en est-il aujourd’hui ? 

JC : « effectivement la direction à donné son accord sur la prise en charge ; les remboursements seront fait sur présentation du justificatif. »

QUESTION N° 5

Par un accord entre la DIFQ et la direction du Dispositif Itinérants, des formateurs sont détachés pour réaliser des études longues afin de contribuer de façon efficace et régulière aux travaux, notamment sur les productions attendus par la DGEFP. 

Actuellement il se produit de soudains changements sur leurs plannings. Les formateurs ne comprennent pas cette remise en cause de cet accord. Une pression s’instaure dans les esprits et ils se sentent inconsidérés voire harcelés par la direction. 

Pouvez-vous nous en dire plus ? 

JC : « il ne s'agit pas d’un accord. La DIFQ se comporte avec le dispositif comme un client qui émet des commandes. La priorité est toujours donnée à la production.»

QUESTION N° 6

Jeudi 13 juillet 2017, plusieurs formateurs ont une longue distance à parcourir de leur lieu de mission à leur domicile, ils arriveront le lendemain jour férié le vendredi 14 juillet. 

Comment est prévue la compensation du jeudi au vendredi férié ? Les DP attendent une précision à ce sujet.

JC : « il n y a pas d’autre compensation que celles prévues dans l’accord, mais la prise en charge d’une nuit d’hôtel est possible entre le jeudi et le vendredi .»

Pour Force Ouvrière, l'amplitude horaire de 13 h est largement dépassée sur une journée et représente de plus une dérogation aux horaires collectifs. 

La direction ne donne même pas de temps de récupération en compensation.

C'est pour ces raisons, entre autres, que Force Ouvrière considère qu' il est grand temps de discuter au moment de la NAO de la revalorisation des différentes indemnités liées à la fonction d'itinérant !

QUESTION N° 7

Aujourd’hui, peut-on acheter des EPI spécifiques à notre métier chez un fournisseur (Descours & Cabaud) et se faire rembourser la facture ? 

JC : « non, la procédure reste la même pour tout le monde, par l'utilisation de SIHA. »


QUESTION N° 8

Quelles sont les procédures dans le service du dispositif itinérants pour demander un congé individuel de formation (CIF) ou débloquer la mobilisation du compte personnel de formation (CPF) ?

JC : « cette démarche est personnelle et l’ensemble des informations et documents sont disponibles sur  AGORA, espace itinérants dans e-space formateurs.»

 Force Ouvrière   :  https://espace.afpa.fr/Dir/DFC/DFC/FORMATEURS/Forms/AllItems.aspx

QUESTION N° 9

Chaque mois, il se déroule une réunion RH sur les dossiers de candidature des salariés pour leurs évolutions de carrière. Y a-t-il une synthèse de cette réunion, écrite remise aux salariés AFPA ? 

JC : «non il n y à pas de restitution une réunion RH chaque année pour les candidatures de formateur Expert à Conseil et pour les évolutions de carrière. Cela se fait au fil de l’eau selon les besoins.»

Force Ouvrière constate comme toujours, une réticence de la part de la direction à fournir certains documents et synthèses !

En tout cas, la réponse montre que la gestion de carrière des salariés de l'AFPA se fait plus à la « tête du client », selon que l'on plaît ou pas à son supérieur hiérarchique, qu'à des considérations objectives. 

QUESTION N° 10

La maîtrise du budget formation est donnée comme raison de refus de perfectionnement. 

La direction confirme-t-elle que la montée en compétence du personnel ne serait qu’une question comptable ? Y compris pour des perfectionnements nécessaires à la maîtrise du programme à de nouvelles évolutions ? 


JC : «il y a eu 2275 jours de formation en 2016. La montée en compétence du personnel reste fondamentale pour le service. Cela n'est pas une question comptable mais plutôt d’équité entre les demandes. »

Pour Force Ouvrière, il ne s'agit pas « d'équité », mais d'égalité de droit. La formation est un droit, inscrit dans la Code du Travail et il est inadmissible que des salariés en soient dépouillés au prétexte de manques de moyens. D'autant, qu'années après années les chiffres montrent que les budgets de la formation à l'AFPA sont loin d'être consommés dans leur totalité.

Il faut plutôt chercher la réponse aux refus de formation dans le fait que la direction ne veut pas accorder les moyens pour remplacer les salariés partis en formation.


 Fin de la séance à 16 heures.  

               Force Ouvrière  vous souhaite bonnes vacances !

                                                                                                   
                                                                                                                     Montreuil, le 18 07 2017.








Fermer cette fenêtre X

Adhérents

Afin de profiter de toutes les ressources du site, identifiez-vous