Retour à la liste des articles de la rubrique FNEC FP FORCE OUVRIèRE

Publié le 07/10/2015

La bataille du SNETAA-FO pour les mutations des Professeurs de Lycées Professionnels



Trop peu de considération pour les professeurs de lycées professionnels de la part du ministère

Chez les PLP, abbréviation pour « Professeurs de Lycées Professionnels », près de 70 % des candidats à une mutation n’obtiennent pas leur premier vœu.
C’est le résultat affligeant du mouvement à gestion déconcentrée de l’année scolaire dernière, une catastrophe pour le corps des PLP. Du jamais-vu.
Cela s’explique en très grande partie soit par des argumentations fallacieuses de la DGRH soit par le fait que les mutations des PLP paient les « bonnes mutations » des autres corps.
Une fois encore, le corps des PLP sert de variable d’ajustement aux autres corps enseignants.
Les PLP paient encore l’addition. Alors le SNETAA, le syndicat de l’enseignement profesionnel réclame l’ouverture des capacités d’accueil pour notre corps.

La bataille désespérée du SNETAA pour faire entendre la voix des professeurs

Le SNETAA l’a fait savoir à la Conseillère de la Ministre car la DGRH n’a pas daigné recevoir le SNETAA, ni même nous répondre par courrier.
Aujourd’hui, le Conseil d’État a une nouvelle fois cassé la note de service du mouvement de l’an passé ; cela confirme que la barèmologie dont est friande la DGRH est un modèle pour le moins à revoir car il manque d’effectivité.
Alors que la préparation de la circulaire « mouvement 2016 » est en cours, le SNETAA poursuit ses actions pour être encore plus proche des préoccupations des collègues.
Le SNETAA a élaboré une carte postale-pétition à destination du Président de la République, imprimée à 30 000 exemplaires.
Elle sera distribuée et accessible à tous les personnels de l’Enseignement Professionnel, toutes les personnes qui souhaitent soutenir cette action.
Elle sera envoyée à toute la représentation nationale (Premier ministre, députés, sénateurs) et les recteurs.
Cette action rencontre déjà un franc succès auprès des professeurs de lycées professionnels et un nouveau tirage est en cours.
Le SNETAA demande un geste simple à tous ceux qui soutiennent cette action : remplir la carte et la poster sans affranchissement.
Il rappelle qu’aucune politique de ministre de l’Éducation nationale ne peut se faire en bon ordre quand, à côté, la DGRH, technicienne et administrative, n’a cure des revendications de tout un corps de fonctionnaires d’État.
Il est plus que temps de changer les pratiques de cette simple composante de l’Éducation nationale.
Cette situation qui va à l’encontre du statut de la fonction publique d’État (droit à mutation) doit cesser !
Le SNETAA réclame l’ouverture des capacités d’accueil pour le corps des professeurs de lycées professionnels et reste plus déterminé que jamais.


Fermer cette fenêtre X

Adhérents

Afin de profiter de toutes les ressources du site, identifiez-vous